POUR VOUS AIDER DANS VOTRE PRÉPARATION, DES KITS PRÊT À MONTER SONT DISPONIBLES

Introduction sur la rehausse d'une 205

 

Il est très facile de rabaisser une voiture puisqu’elles sont conçues pour accepter des compressions en utilisation normale.

En effet la cinématique du train AV doit être capable de s’écraser lors d’un freinage appuyé ou simplement lors de passage sur une route dégradée.
A l’inverse, il est difficile de la rehausser car cette configuration ne correspond pas au cahier des charges lié aux caractéristiques recherchées initialement  lors de l’étude de conception.

De ce fait, une rehausse va à l’encontre de la nature intrinsèque de l’auto et il convient de bien cerner les points de travail pour s’assurer un résultat optimum, tout en restant dans les tolérances de sécurité et d’efficacité.

Les points essentiels d’une bonne préparation sont :

   •  Fiabilité : Limiter la fatigue des éléments afin de conserver un véhicule sain dans la durée.
   •  Comportement routier : Conserver les bonnes conditions d’utilisation du véhicule dans le contexte auquel il est destiné.
   •  Facilité de maintenance : S’assurer que tous les éléments puissent être remplacés aisément en cas de casse, ou d’usure même normale.

 

Ces 3 points composent la ligne conductrice des travaux de modification du véhicule. Il est préférable de baisser le niveau de performance recherché afin de conserver ces priorités.

Une formule 1 en panne sera toujours moins rapide qu’un véhicule de série. Tout comme ses 800cv seront moins à l’aise dans les dunes du désert qu’une simple 2cv…

Le contexte d’utilisation, avec ses contraintes, sont à déterminer avant le choix des pièces à monter.

On peut se douter, en regard des travaux d’ingénierie et de mise au point, qu’il est préférable de ne changer que les éléments essentiels au but désiré si l’on veut conserver la fiabilité de l’auto mais aussi son comportement routier général. Dans tous les cas, il sera toujours plus judicieux de la modifier progressivement, en fonction des résultats obtenus à différents stades, plutôt qu’une refonte générale dont le résultat restera hasardeux, voir dangereux. Les travaux de soudure sont à exclure afin de pouvoir modifier la configuration en fonction des essais mais aussi d’assurer la réparation à l’usage.

A moins de disposer d’excellentes connaissances techniques, de moyens industriels conséquents, d’un catalogue de pièces détachées très complet et détaillé, ainsi que la possibilité d’effectuer de nombreux essais de routiers, il n’est pas possible d’augmenter considérablement la garde au sol sans perdre en fiabilité et en tenue de route.  

De plus, si la configuration du train est radicalement changée, toutes les pièces d’usure devront être neuves.

Soyez raisonnable sur la hauteur de rehausse. Une voiture haute passera mieux les difficultés mais elle sera moins rapide en raison d'une tenue de route dégradée par un centre de gravité elevé, phénomene amplifié par un poids de chargement embarqué souvent excessif.

Jicéldé, la préparation est un art, libérez votre esprit...